Moteur PE...

MoteurPE, moteur de recherche pour professeurs des écoles

Publié par alain l.

l'école autrement...

La Maif propose un dossier très intéressant pour les enseignants ... qu'ils exercent ou non dans l'ASH ...

 " Bien au-delà des questions de scolarité, la loi du 11 février 2005 garantit aux personnes handicapées le plein exercice de leur citoyenneté. Elles doivent, autant que possible, étudier, travailler, se déplacer et se divertir comme tout-un-chacun. 
« La société doit reconnaître la diversité des êtres humains qui la composent » déclare Marie-Anne Montchamp, secrétaire d'Etat aux personnes handicapées, pendant les débats préparatoires. 
Pascal Bataille et Julia Midelet, auteurs de L’école inclusive (ESF 2014), posent les enjeux du débat : 
« Loin d’être un poids, la scolarisation des élèves en situation de handicap est une opportunité pour l’école, celle de faire évoluer les pratiques vers la différenciation pédagogique, à même de prendre en compte la singularité de chaque élève et du rythme de ses apprentissages. Les aménagements mis en place pour les élèves en situation de handicap vont en effet bénéficier à tous les élèves, et notamment aux plus fragiles ».
 En soulignant que cette réussite sera obtenue « par la capacité des enseignants spécialisés à (…) organiser le transfert de ces compétences en direction des enseignants qui accueillent dans leur classe un élève handicapé ». 
Jusqu’en 2005, écrit Pierre-François Gachet, la scolarisation était « éventuelle », « toujours conçue comme une plus-value, certes heureuse, mais non systématique. 
Il s’agissait bien d’éduquer « à part » des enfants « à part ». 
La déclaration de Salamanque (Unesco 1994) indique par ailleurs qu’un grand nombre d’adultes handicapés sont illettrés. Une situation sinon inacceptable, au moins améliorable.
Depuis 2005, donc, l’enfant handicapé est un élève comme les autres. "

Merci à Dominique pour l'info ...

Commenter cet article