Moteur PE...

MoteurPE, moteur de recherche pour professeurs des écoles

Publié par alain l.

Mon cerveau ... et ses Mythes ...

Dans le Café Pédagogique une interview d'Elena Pasquinelli qui me semble particulièrement intéressante ... Dans cet entretien, elle analyse plusieurs neuromythes qui ont cours dans l'éducation. Elle explique leur force et pourquoi il faut étudier le cerveau qui enseigne...

Elena Pasquinelli : " oublier que les enseignants ont un cerveau c'est risqué, non ?"

Dans Libération de ce 1er juin, on nous demande "Mais pourquoi diable a t-on toujours tendance à stimuler le cerveau bas de nos enfants alors qu'on ferait bien de mobiliser leur néocortex". Que vous inspire cette phrase ?

 

Elle ne veut pas dire grand chose sauf du point de vue métaphorique. C'est un peu comme quand on dit qu'il faut stimuler le cerveau droit plutôt que le gauche parce que le droit a été abandonné par l'éducation alors que c'est "le cerveau de la créativité". Dans ce genre d'affirmation, il y a toujours une bonne intention. Celle de dire que l'on a oublié certains aspects de nos enfants qui sont importants come la créativité, la capacité à raisonner, à découvrir et qu'il faut les travailler à l'école. Ce qui m'embête dans ces affirmations c'est qu'elles transforment des considération éducatives en affirmations sur le cerveau. On n'a pas besoin pour cela d'utiliser ce jargon. En fait quand le cerveau raisonne ou crée il travaille tout entier. Bien sur pour un neuro scientifique il y a des réseaux plus spécialisés dans le cerveau. Mais cette spécialisation n'a rien à dire à l'éducateur. Ce qui intéresse l'éducateur c'est ce qu'on a pu oublier chez l'enfant.

[...]

lire la suite sur le Café Pédagogique: 

Commenter cet article