Moteur PE...

MoteurPE, moteur de recherche pour professeurs des écoles

Publié par alain l.

Mon 11 Novembre à moi ...

Beaucoup de monde ce matin devant le Monument aux Morts de Levier pour la Commémoration de l'Armistice du 11 Novembre 1918 ... Toujours aussi émouvante la "Sonnerie aux Morts" de Jean-Charles ... Dans les rangs de Soluna, l'harmonie municipale , un tas de souvenirs reviennent à ma mémoire pendant que nous jouons la Marseillaise ... Oui, c'est bien un chant Révolutionnaire et dans notre drapeau il n'y a pas que du bleu marine ...Mais depuis combien d'années déjà est-ce que je participe à ces Cérémonies ? ... Et pourquoi en parler aujourd'hui sur ce blog à vocation Pédagogique ...

Pour l'intervention, d'abord, de ces 3 Collégiens du Collège Privé qui ont lu au micro les paroles de la "Chanson de Craonne " ... chanson type de l'antimilitarisme  ... que j'associe toujours à ces émissions de Daniel Mermet dans Là-bas si j'y suis ... en ... en ... novembre 97 pour la première diffusion ...

 

" Quand au bout d'huit jours, le r'pos terminé,
On va r'prendre les tranchées,
Notre place est si utile
Que sans nous on prend la pile.
Mais c'est bien fini, on en a assez,
Personn' ne veut plus marcher,
Et le cœur bien gros, comm' dans un sanglot
On dit adieu aux civ'lots.
Même sans tambour, même sans trompette,
On s'en va là haut en baissant la tête.

Refrain
Adieu la vie, adieu l'amour,
Adieu toutes les femmes.
C'est bien fini, c'est pour toujours,
De cette guerre infâme.
C'est à Craonne, sur le plateau,
Qu'on doit laisser sa peau
Car nous sommes tous condamnés
C'est nous les sacrifiés !

[...]

Paroles Complètes

Pour cette classe de l'Ecole Publique ensuite qui a chanté "Le Soldat"  une chanson de Calogero écrite pour Florent Pagny que je ne connaissais pas ... Et pour tous les adultes présents qui lisaient avec attention les paroles de la chanson ...

À l'heure où la nuit passe au milieu des tranchées,
Ma très chère Augustine, je t’écris sans tarder,
Le froid pique et me glace et j'ai peur de tomber.
Je ne pense qu'à toi,
Mais je suis un soldat la la la...
Mais surtout ne t'en fais pas,
Je serai bientôt là la la la...
Et tu seras fière de moi.
 
[...]
 

Suite des paroles

Dessin de Jacques Tardi exposé à l'Historial de la Grande Guerre à Péronne

Commenter cet article