Moteur PE...

 

Publié par Lionel Droitecour, Mariella et Alain...

Cet article est reposté depuis Les vieilles lettres.

Plaintes

Viens-t-en contre mon corps pour conjurer la mort,
Nous allons de nos cœurs délier les humeurs
Et dans la douce étreinte, encor, carguer nos craintes.

Je veux rompre mes reins, là, contre tes enceintes
Et sentir aux abois ton souffle et nos ardeurs
Mêlés de la sueur qui suinte en ce transport.

Puis nous serons la vague en son calme débord
Et nous écouterons, nous aimant, les rumeurs
Où l’heure enfin se berce en d’ineffables plaintes.

Lionel Droitecour

octobre 2006

L'image qui illustre le poème est l'image originale choisie par Lionel  Droitecour sur son blog ... Les vieilles lettres ...

C'est Mariella Mangano qui dit le poème ...

 

Les Articles du Réveil vous sont proposés sous licence Créative Commons 4.0 International.

Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions
Voir le Résumé Explicatif | Voir le Code Juridique

 PUB   N'hésitez pas à vous abonner au blog pour être informé(e)s au fur et à mesure des nouvelles parutions...

Pourquoi  de la Publicité    sur Le Réveil ?

Aujourd'hui Vendredi  09/03/18 ... le Réveil est   ?  dans le  Top des  Blogs  d'Overblog ...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article