Moteur PE...

MoteurPE, moteur de recherche pour professeurs des écoles

Publié par alain l.

Et voici maintenant, grâce à la magie du Web, et  aussi à Google Traduction...

Ynamiscol   disponible en 103 langues ...  De l'Afrikans jusqu'au Zoulou !!!

Il vous suffit de sélectionner la langue de votre choix dans la Fenêtre de traduction Google ci-dessus...

Essayez , c'est MAGIQUE * !!! 

Et profitez de cet aperçu du Futur d'Ynami ... Un Ynami en devenir, avant qu'il soit  enfin "achevé" et édité comme il le mérite... Avec bien sûr un grand merci à Jocelyne  et  Stéphane  pour leur autorisation d'adaptation de leur Album ...

Vous pouvez aussi écouter le texte page par page, lu en français bien sûr uniquement, par Henri Rogelet ... Mais bientôt aussi je l'espère, et pas que pour respecter la parité ... par la voix d'une arrière grand-mère...

L'histoire est cette fois complète ...

 

 

 

1

 

L’heure était grave.

Différents clans d’ours se réunirent à la pointe des mers froides.

Effrayé par la menace du réchauffement climatique, chacun prit la parole avec gravité ou colère.

 

 

                                         

                          

2

 

- Si nous n’agissons pas immédiatement, l’Arctique va rapidement devenir méconnaissable.

La banquise fond peu à peu.

Bientôt notre territoire sera réduit à une peau de chagrin, déclara Ibani, un vieux sage.

- Les hommes sont la cause de cette catastrophe.

Ils détruisent tout sur leur passage.

Il faut les anéantir sinon nous mourrons, affirma Ours Royal.

 

 

 

   

 

 

3

 

- Nous ne sommes pas les seuls concernés, objecta Karma : nos amis les phoques subissent le même sort.

Sans parler de nos voisins plus éloignés comme les Corbeaux, les Bruants des Neiges, les Hirondelles des Mers.

Tous hochèrent la tête effondrés.

- Comment lutterons-nous ? Interrogea un ours maigrichon.

- Avec nos griffes et notre détermination ! affirma le vieux sage.

Ibani les dévisagea les uns après les autres.

D’un ton solennel il ajouta en martelant chaque mot avec force :

- Je propose le début des hostilités.

Que la guerre soit déclarée !

Des clameurs d’approbation saluèrent les paroles du vieil ours.

 

4

 

Au milieu du tumulte une femelle éleva la voix :

- Vous oubliez la Prophétie !

L’un de nos frères, marqué d’une tache brune au front sera notre ambassadeur auprès des hommes. Il plaidera notre cause pour des jours meilleurs.

- Chimères et Inventions de Bonnes Femmes ! rétorqua Ours Royal. Je ne connais aucun ours qui porte une telle marque.

- Tu te trompes répondit la femelle sans se laisser impressionner.

L’ours de la Prophétie est ici :

Je vous présente Ynami, mon petit-fils...

Un jeune ours s’approcha, timide et maladroit.

 

5

 

Ours Royal ricana de mépris.

- C’est un enfant ! Il tète encore le lait de sa mère assurément.

Le vieux sage lui intima l’ordre de se taire.

- Les croyances des anciens s’avèrent souvent exactes.

Ils ont prédit qu’un danger menacerait notre race. Ils ne se sont pas trompés. Ils ont annoncé aussi qu’un ourson nous viendrait en aide... un détail que j’avais oublié.

- Alors, pourquoi ne pas avoir confiance en la prédiction des anciens ? Si mon petit fils échoue, il sera toujours temps de se battre !

Des cris s’élevèrent à nouveau dans l’assemblée.

- Ynami ! Ynami !

La décision fut prise presque à l’unanimité : Ynami serait cet ambassadeur de paix.

Il écouterait les revendications des animaux et intercéderait auprès des hommes.

Seul Ours Royal grogna de mécontentement à l’annonce de ce choix.

 

6

 

Ynami s’apprêtait à prendre la route quand sa grand-mère lui dit :

- Ne désespère jamais petit. Crois en ton destin.

Ce dernier s’accomplira lorsque tu penseras que tout est perdu :

Deux étoiles violettes te souriront...

Des paroles bien étranges mais l’ourson n’eut pas le temps d’interroger la vieille ourse.

Cette dernière le poussa du museau pour hâter son départ.

 

 

 

 

 

7

 

Ynami marchait dans le silence de la nuit. Le bruit de ses pas était seul perceptible.

Bientôt, il parvint sur le territoire du renard polaire.

Isatis accourut à sa rencontre.

- Je te salue, petit ours blanc .

Ynami expliqua en quelques mots la raison de sa venue. Le renard prit une profonde inspiration avant de répondre.

- Autrefois, l’Homme était respectueux de notre Mère Nature. L’Harmonie régnait sur cette Terre. Ce n’est plus le cas à présent.

Depuis des lunes, l’Homme nous trahit sans vergogne.

Par sa faute nos ennemis les Renards Roux s’aventurent jusqu’à nos terres. Ils chassent et se gavent de nos délicieux lemmings. Ils nous affament et tuent nos enfants chéris...

L’ourson sentit son cœur fondre à l’énoncé de cette tragédie.

- Sais-tu où se trouvent les deux étoiles de la prophétie des Ours ?

Je voudrais tant vous venir en aide !

- Hélas, je n’en ai aucune idée soupira Isatis.

Il faut poursuivre ton chemin... Mais avant de partir, je t’invite à partager notre repas.

 

8

 

Ynami se trouvait à présent loin de chez lui. Le jour se levait, la banquise étincelait sous le soleil .

Des bébés phoques s’amusaient sur la glace.

Quand ils l’aperçurent, ils s’approchèrent en poussant des cris joyeux.

L’ours eut envie de prendre dans ses bras ces boules attendrissantes et de les caresser.

 

- Que fais-tu par ici ? Interrogea une mère.

N’es-tu pas le « gentil Ynami » dont tout le monde parle tant ?

 

- Je suis à la recherche d’étoiles extraordinaires, répondit l’ourson.

 

 

9

 

- Si la prophétie des ours s’avère exacte tu nous seras d’un grand secours cher petit!

L’avenir est si sombre pour nous.

On nous appelle les « Sans Abri de la Banquise » …

Le réchauffement climatique fait fondre la banquise beaucoup trop tôt. Nos tanières sont détruites avant le sevrage des petits, avant qu’ils aient leur fourrure protectrice d’adulte.

Nos enfants meurent et nous sommes impuissants!

 

Les yeux d’Ohanko se mouillèrent de larmes.

Elle poursuivit avec tristesse :

Hélas, je ne connais aucune étoile violette.

10

 

Après les phoques, Ynami pensa qu’il devait rendre visite aux pingouins : ces derniers étaient certainement concernés par la catastrophe. Il ne se trompait pas.

À son arrivée, une nuée de pingouins accourut en se dandinant.

Ils le pressèrent de questions, terriblement inquiets.

- Est-ce toi l’ourson merveilleux ?

Es-tu celui qui doit accomplir des prodiges ?

Comment les accompliras-tu ?

Péopéo, un pingouin à la démarche pesante ramena l’ordre et fit le point sur la situation :

- Notre espèce est en danger.

Comme tu le sais, la banquise est notre principal habitat.

Un habitat qui fond chaque jour un peu plus.

Si la bêtise des hommes persiste nous n’aurons que peu de place pour vivre et nous reposer, nous et nos bébés.

Par ailleurs, les hommes nous pourchassent et nous tuent pour notre viande... ou pour le plaisir. Qu’allons-nous devenir ?

- Je jure, murmura Ynami de découvrir les étoiles de la prophétie !

 

 

11

 

L’ours alla de l’avant. Rien ne pourrait désormais modifier le cours de son destin.

Même s’il devait traverser l’océan tout entier, parcourir des milliers de kilomètres pour accomplir sa mission.

Soudain, des petites voix s’élevèrent du fond de l’eau :

- Ynami ! Ynami ! Nous sommes là … Nous réclamons ton attention !

L’ourson pencha la tête dans leur direction.

Il devina la présence ( plus qu’il ne les vit) de nombreux animaux : des mollusques et des coquillages cherchaient à se faire entendre eux aussi.

- Ynami, viens à notre secours. Sais-tu qu’un prédateur s’approche de notre contrée ?

 

 

12

 

Si la Terre se réchauffe le terrible King Crabe mettra en péril notre quiétude.

Et un autre animal féroce risque alors d’envahir les fonds océaniques :

Le Requin !

Imagine nombre d’innocentes vies seraient alors en danger. Nous avons foi en la Prophétie.

Nous comptons sur toi !

L’ourson hocha la tête en guise de remerciements.

Mais une voix plus forte monta de l’Océan :

Celle du Béluga, la majestueuse baleine blanche.

- J’ai à me plaindre de l’homme également.

Mais je ne veux pas te retarder avec mes jérémiades.

Vas-y Fiston ! Cours ! Découvre les étoiles magiques au plus vite !

Que de suppliques s’élevaient de toutes parts !

Et si la prophétie mentait, qu’adviendrait-il de ses amis ?

De lui et de sa famille ?

 

 

 

13

 

Plus l’ourson avançait, plus il se rapprochait des hommes.

Aller à leur rencontre l’inquiétait beaucoup car il n’était qu’un enfant.

Ses griffes étaient impuissantes face à leurs fusils.

Comment réussirait-il à plaider la cause des animaux ?

Ynami décida de mettre de côté ses craintes pendant quelques instants. Il était temps de prendre du repos...

Le paysage alentour était magnifique.

La Terre si belle et si lumineuse !

 

Qui donc étaient ces sots qui s’ingéniaient à saccager un tel bonheur ? L’ourson secoua la tête avec tristesse. C’était incompréhensible.

Soudain Ynami entendit des pas...

Un petit d’homme se dirigeait sur lui !

L’ourson fut tenté de prendre les jambes à son cou.

Mais il n’en fit rien : L’enfant avait une bonne tête !

- Je m’ennuie dit le garçon, en guise de Bonjour.

Je n’ai pas d’ami. Aimerais-tu venir pêcher avec moi ?

 

14

 

Ynami, curieux, le suivit jusqu’à la rivière.

Et en une poignée d’heures , ils devinrent amis.

L’ourson se hasarda même à lui faire des confidences.

Il lui conta la prophétie.

- Je t’accompagne s’écria aussitôt le garçon.

Où tu iras, j’irai dorénavant.

Je ne manquerai à personne chez moi.

Dès lors, Ours et Enfant cheminèrent ensemble.

Quand Anoki était trop fatigué pour marcher, il grimpait sur le dos d’Ynami.

Quand l’ourson était triste, le garçon lui chantait des chansons pour l’encourager.

15

 

A présent, la glace avait cédé la place à la neige.

Sous la mince couche blanche, Ynami flaira l’étrange odeur de la terre.

Il la respira longuement et se laissa pénétrer par d’autres parfums inconnus, agréables et excitants.

Au détour d’un chemin, l’enfant et l’ours croisèrent un caribou.

- Ah, cher Ynami, on m’a parlé de toi, s’exclama le cervidé.

Heureux de te rencontrer !

Ta réputation te précède à la vitesse d’une traînée de poudre !

Tous parlent de toi avec admiration.

Tu es aussi connu que le loup blanc...

Que voici d’ailleurs !

 

16

 

Derrière eux se tenait un loup magnifique

Ce dernier prit la parole à son tour :

- Nous savons que tu as entrepris une remarquable croisade pour la défense des animaux.

Et nous souhaitons mêler nos voix à celles de nos frères, sans te retarder toutefois...

Quelques degrés en plus sur cette terre et notre mode de vie s’en trouvera bouleversé !

Le loup poursuivit à l’intention de l’enfant.

- Il faut que les hommes prennent conscience de leur monstruosité, gronda-t-il.

Ils jouent avec nos vies. Et avec la leur à plus long terme...

Il est grand temps qu’ils apprennent la Sagesse !

Si la guerre éclate, je me range aux côtés de mes frères ours !

 

17

 

A la fin du jour, Ynami et Anoki installèrent un lit de feuilles sèches.

Puis ils s’allongèrent, silencieux et attentifs aux bruits :

Le bruissement du vent, le murmure d’une source d’eau vive, le pas feutré d’animaux invisibles, annonçaient la fin du voyage .

Ils s’endormirent l’un contre l’autre.

 

18

 

Aux premières lueurs de l’aube, le temps changea.

Les nuages s’entrechoquèrent.

La neige commença à tomber à gros flocons.

L’ours et l’enfant cherchèrent un abri. En vain.

Ils finirent par se pelotonner contre un maigre taillis de ronces. Les bourrasques devinrent si violentes qu’Ynami dut planter ses griffes dans le sol mouvant.

Il s’arc-bouta afin d’éviter d’être emporté. Anoki, plus léger, manqua de s’envoler à plusieurs reprises.

Nul doute, un mauvais esprit soufflait.

Il souhaitait empêcher l’accomplissement de la mission d’Ynami !

Effrayé par les hurlements rageurs du vent et par le déchaînement soudain de Mère Nature, Ynami douta alors.

Pour la première fois, il n’était pas l’ours de la Prophétie.

Il n’était qu’une minuscule chose sans force !

L’esprit malin était le plus fort !

Découragé, il cessa de lutter.

Et laissa le Dieu des Vents le happer.

Anoki tenta bien de le retenir de ses petites mains.

Mais comme Ynami ne faisait aucun effort, il fut emporté à son tour.

Tous deux tourbillonnèrent dans le ciel. Puis

dérivèrent dans le redoutable pays des Ombres.

Là d’où, parfois, on ne revient pas.

 

 

19

 

Ynami bougea, ouvrit les yeux, il aperçut une silhouette grise....

Avait-il rejoint ses ancêtres ? Était-il mort ?

- Ourson, souffla une voix douce. Tu n’as rien à craindre.

Ton ami et toi , êtes à l’abri dans ma maison.

Ynami aperçut un visage clair penché au dessus de lui.

Deux étoiles scintillantes et violettes le fixaient avec intensité.

Les étoiles de la Prophétie !

- Je m’appelle Kiona.

Je vous ai trouvés tous deux à moitié morts dans la neige.

Mes frères m’ont aidée à vous transporter jusqu’ici.

Tu as été blessé durant la tempête.

 

20

 

Plus tard, quand Ynami se sentit mieux, il conta son histoire à la jeune fille.

Kiona l’écouta sans l’interrompre.

Elle réfléchit et parla avec gravité.

- Je n’ai pas encore achevé mes études mais je te fais une promesse solennelle .

Celle de tout mettre en œuvre pour remédier aux mauvais traitements que nous vous infligeons à toi et à tes amis.

- Je t’y aiderai promit Anoki.

Ensemble, nous saurons faire entendre raison à tous !

Ynami comprit alors que l’espoir résidait là.

Les enfants des hommes étaient cet espoir...

Grâce à leur générosité, leur respect de la nature, ils sauraient rétablir l’équilibre et l’harmonie sur la Terre.

 

-21-

 

Maintenant que sa mission était accomplie Ynami pouvait rentrer chez lui.

Et même s’il savait que ce ne serait qu’un au revoir et non pas un adieu il quitterait Anoki et Kiona avec un pincement au coeur.

Mais il partait comblé.

Une nouvelle mission l’attendait...

Il serait le porteur d’une grande et belle nouvelle.

Il annoncerait à chacun que la prophétie était  sur le point de s’accomplir.

 

Et grand-mère sera fière de lui.

 

   ou nouveau départ ???

 

YnamiScol ... en 103 langues !!!

Et bien sûr l'album original en vidéo :

* MAGIQUE  ne veut pas forcément dire Rigoureux ...

Comment vérifier par exemple que "Isikhathi wayeqinisile." en Zoulou veut bien dire "L’heure était grave." en Français ?

Heureusement, les maisons d'Édition feront appel à de Vrais Traducteurs lorsque Ynami sera enfin édité... Pas à des logiciels de traduction...

Mais, pour "faire avancer le Schmilblick"  juste sur Le Réveil ... si vous constatez des erreurs dans la traduction du texte sur le blog , n'hésitez-pas à en proposer une meilleure comme Google Traduction vous en offre la possibilité...

Et puis, si vous voulez proposer une traduction d'Ynami dans la langue de votre choix, n'hésitez pas à me contacter et je la mettrai en ligne ... à la seule condition que vous enregistriez aussi la version orale du texte ...

 

Article mis en ligne le Lundi 27 Février 2017

 

Dernière mise à jour le Dimanche 11 Juin 2017 ...

Les Articles du Réveil vous sont proposés sous licence Créative Commons 4.0 International.
 
 

Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions
Voir le Résumé Explicatif | Voir le Code Juridique

 PUB  N'hésitez pas à vous abonner au blog pour être informé(e)s au fur et à mesure des nouvelles parutions...

Aujourd'hui  Dimanche11/06//2017  ... le Réveil est    29° dans le  Top des  Blogs  d'Overblog ...

 

.

 

Commenter cet article

Bernieshoot 21/03/2017 21:25

Google traduction c’est vraiment à bannir.... la traduction se fait mot à mot. .. une vraie horreur

alain l. 21/03/2017 21:51

Oh Bernie ... Tu m'achèves ...
Ce n'est pourtant pas la Saint Alain ce soir !!!
Bien sûr ... malgré mon peu de connaissances en langues étrangères j'ai bien conscience que la traduction de Google est loin d'être parfaite ... et c'est un euphémisme de dire ça ...
Mais je note qu'il y a cette possibilité de proposer une meilleure traduction si on souhaite le faire ... alors je dis Chiche !!!
Et puis , comme je l'explique par ailleurs, j'ai été obligé de retirer momentanément les autres articles sur YnamiScol jusqu'à ce que j'ai corrigé ma bourde magistrale je ne vais quand même pas retirer celui-là aussi... que j'ai pu rectifier pour l'instant

L'histoire d'Ynami ne peut bien sûr se passer qu'au pôle Nord dans l'Arctique et pas dans l'Antarctique ...

Il n'y a pas d'ours polaires en Antarctique !!!

@t

alain

Evy 20/03/2017 20:19

Adorable je partage bonne soirée bisous

ESPINASSE 05/03/2017 10:07

super ! comment vous proposer une langue de plus (l'occitan de Gascogne) ?

alain l. 13/06/2017 14:06

Je m'aperçois que j'avais mal compris votre commentaire ... Alors si vous voulez "traduire" Ynami en Occitan de Gascogne il vous suffit de m'envoyer la traduction du texte de Jocelyne page par page ... j'ajouterai les images de Stéphane ... et je mettrai en ligne un nouvel article : YnamiScol en.... Occitan ... Il faudra aussi bien sûr enregistrer le texte page par page au format Mp3 ... soit avec audacity ou garage band ou même depuis un smartphone ... et me les envoyer également ... Bien entendu, comme je suis un stakhanoviste de la flemmardise le projet peut s'étaler sur plusieurs semaines ou mois ... C@t ... alain l.

alain l. 05/03/2017 21:01

Bonsoir Espinasse ... J'aurais pu proposer l'Occitan de l'Ariège ... Malheureusement je n'en comprends que quelques mots et je n'ai jamais su le parler ... Et j'ai définitivement renoncé au "Volem Viure al pais " ;-) ... c@t ... alain

jocelyne Marque 27/02/2017 19:02

Ah, ah, un Ynami polyglotte :)