Moteur PE...

MoteurPE, moteur de recherche pour professeurs des écoles

Publié par alain l.

2 Avril 2012

 

[...] Et aussitôt un grand canard vola de son côté, se jeta sur lui et le mordit au cou. 

« Laissez-le donc, dit la mère, il ne fait de mal à personne.

— D’accord ; mais il est si grand et si drôle, dit l’agresseur, qu’il a besoin d’être battu.

— Vous avez là de beaux enfants, la mère, dit le vieux canard au ruban rouge. Ils sont tous gentils, excepté celui-là ; il n’est pas bien venu : je voudrais que vous pussiez le refaire.

— C’est impossible, dit la mère cane. Il n’est pas beau, c’est vrai ; mais il a un si bon caractère ! et il nage dans la perfection : oui, j’oserais même dire mieux que tous les autres. Je pense qu’il grandira joliment et qu’avec le temps il se formera. Il est resté trop longtemps dans l’œuf, et c’est pourquoi il n’est pas très-bien fait. »

Tandis qu’elle parlait ainsi, elle le tirait doucement par le cou, et lissait son plumage. « Du reste, c’est un canard, et la beauté ne lui importe pas tant. Je crois qu’il deviendra fort et qu’il fera son chemin dans le monde. Enfin, les autres sont gentils ; maintenant, mes enfants, faites comme si vous étiez à la maison et si vous trouvez une tête d’anguille, apportez-la-moi. »

Et ils firent comme s’ils étaient à la maison.

Mais le pauvre canet qui était sorti du dernier œuf fut, pour sa laideur, mordu, poussé et bafoué, non-seulement par les canards, mais aussi par les poulets. 

« Il est trop grand, » disaient-ils tous, et le coq dinde qui était venu au monde avec des éperons et qui se croyait empereur, se gonfla comme un bâtiment toutes voiles dehors, et marcha droit sur lui en grande fureur et rouge jusqu’aux yeux. Le pauvre canet ne savait s’il devait s’arrêter ou marcher : il eut bien du chagrin d’être si laid et d’être bafoué par tous les canards de la cour.

Voilà ce qui se passa dès le premier jour, et les choses allèrent toujours de pis en pis. Le pauvre canet fut chassé de partout : ses sœurs mêmes étaient méchantes avec lui et répétaient continuellement : « Que ce serait bien fait si le chat t’emportait, vilaine créature ! » Et la mère disait : « Je voudrais que tu fusses bien loin. » Les canards le mordaient, les poulets le battaient, et la bonne qui donnait à manger aux bêtes le repoussait du pied.

Alors il se sauva et prit son vol par-dessus la haie. Les petits oiseaux dans les buissons s’envolèrent de frayeur. « Et tout cela, parce que je suis vilain, » pensa le caneton. Il ferma les yeux et continua son chemin. Il arriva ainsi au grand marécage qu’habitaient les canards sauvages. Il s’y coucha pendant la nuit, bien triste et bien fatigué. [...]

(A suivre...)

 

 

Traduction par David Soldi.

 

  ( Pour écouter l'extrait): 

   

classhands2Texte du conte complet :

Exercices:  

Tag(s) : #littérature ...
 

Avec quand même un + par rapport à l'article publié en 2012 sur L'Eveil ...

À votre disposition maintenant le QCM au format Pdf... grâce à RallyLect de Cyrille Largillier ...

Il est aussi possible de le compléter (une fois téléchargé...) directement avec Adobe Reader sur un ordi  si vous préférez ou si vous ne pouvez pas utiliser la version papier ...

Défi n° 117 Thème " La beauté intérieure "

Défi n° 117 Thème " La beauté intérieure "
Les Articles du Réveil vous sont proposés sous licence Créative Commons 4.0 International.
 
 

Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions
Voir le Résumé Explicatif | Voir le Code Juridique

 PUB  N'hésitez pas à vous abonner au blog pour être informé(e)s au fur et à mesure des nouvelles parutions...

Aujourd'hui  Lundi  03/07//2017  ... le Réveil est   42 ° dans le  Top des  Blogs  d'Overblog ...

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Evy 03/07/2017 13:45

Pauvre petit canard un bien beau partage pour ce défi passe une bonne journée je met en ligne bisous

alain l. 03/07/2017 14:34

Oui, une belle histoire celle du vilain petit canard ... mais qui finit bien ... comme pas toujours dans la vraie vie ...

@t
alain