Moteur PE...

 

Publié par alain l.

Environ 80 pour 100 des handicaps sont invisibles, un fauteuil roulant, une canne blanche, parler avec les mains à défaut de la voix, pour exemples en liste non exhaustive, ce n’est que cette partie de l’iceberg qui met face à soi et de ces différences qui nous impliquent ou nous concernent tous, visiblement, de ces problèmes à rencontrer par le commun des vivants, on ne s’en fait ou qu’une idée, mais qu’en est-il de la partie immergée?

Fred

Découvert hier un beau projet en devenir... Celui de Seb et Fred ...

Faire le tour de Ténérife ...

Alors j'ai envie de vous le faire partager aussi  intégralement comme Fred le présente lui-même sur sa page Facebook...

(Vous pouvez écouter le texte  avec la voix de Paul en le lisant en même temps...)

 " Une petite présentation rapide, destinée à recueillir vos avis, vos idées, vos questions, et même votre aide. nous comptons sur vous pour partager, faire tourner, voire nous permettre de finaliser une idée qui ne sera qu’audacieuse sans être un exploit, qui sera une performance sans être une compétition, qui ne sera probable qu’avec solidarités sans être impossible.
 
Il existe des expériences dans le genre déjà, permettre à des personnes dites handicapées de vivre des expériences qui semblent hors de leur portée, au bout du monde, en conditions d’extrémité renforcée par l’idée de leur “incapacité”, alors parachutons, traversons la Manche sans membre, roulons des marathons à force de bras à défaut de guiboles, bien sur que c’est nécessaire, et il nous semble évident ou important que ces choses soient faites, c’est “mettre le doigt” là où ça puisse toucher, mais c’est surtout dépasser ou des à priori, ou des idées reçues . Cependant, quoi de plus parlant que d’être en conditions?... Environ 80 pour 100 des handicaps sont invisibles, un fauteuil roulant, une canne blanche, parler avec les mains à défaut de la voix, pour exemples en liste non exhaustive, ce n’est que cette partie de l’iceberg qui met face à soi et de ces différences qui nous impliquent ou nous concernent tous, visiblement, de ces problèmes à rencontrer par le commun des vivants, on ne s’en fait ou qu’une idée, mais qu’en est-il de la partie immergée? C’est pourquoi cette expérience, comme une immersion, afin de changer, ou en tout cas l’envie de changer, en premier lieu, votre regard sur le fond qui ne se voit que peu, en secondo d’autres tas de choses inhérentes à notre propre fond à tous, celui d’une humanité qui n’en aurait que faire de tant de ses différences, parce qu’on nait tous à poil et fragile, et qu’on finit nos chemins à la même enseigne, mettre ses proches en situation d’un manque de notre vivant, malgré tous ces défauts qui feraient de nous ce qui est acceptable aux yeux de qui reste, et je nous le demande, qu’est-ce qu’être “incapable” ou à en valider l’idée de l’être?
 
 
Seba Roulettes et moi-même, c’est ou bêtement ou humainement de ces questions qu’on se pose, et ce serait facile d’embarquer comme prétexte le dit individu pour, qu’à la finale, on ai l’air d’avoir accompli je ne sais quoi de particulier, quand ce serait pourtant aussi banal ou possible ?
Notre intention est de faire le tour de Ténérife, on est pas idiot, on pourrait faire la même en Sibérie, mais ce serait ballot de se mettre en danger à risquer des nuits glaciales! Voilà pourquoi cette destination, ses températures pas désagréables quel que soit le cours de l’année. On voudrait bien aussi monter sur ce plus haut sommet d’Espagne, ce Mont Teide, parce que pour simplifier, il y a un téléphérique qui pourrait nous y emmener, et que notre contrainte, c’est rien qu’un projet, que tout est sous la main, sauf qu’on partirait de zéro moyen, et outre l’idée d’en profiter, celle d’argumenter comme on pourra, vu qu’on y était, de vous en parler comme dire qu’on en voulait et faire le tour, et s’y retouver au milieu Seba Roulettes et ce Fredo Fred Freddy Deufr que je suis, on a un tierce compère à l’idée qui nous accompagnerait, et il nous en faudrait un quatrième, voire si c’était un fille, un de ces handicap invisible s’il en est, on s’en foutrait de sa constitution, parce que l’idée, c’est de montrer que ce qui rendrait des gens égaux, c’est de se retouver dans une situation à partir de que dalle et s’en retrouver tous égaux, à moins qu’on puisse aussi l’écrire comme ça, tous égo?
 

 

dans cette histoire, on a notre “handicapé”, alors on pourrait louer une “Joelette” et vous demander de contribuer, ça pourrait aboutir, mais ça ferait aussi partie de ces “banalités”, (respect à toutes les assos’ à se servir ou de cet outil ou de cette opportunité) mais Seba Roulettes, c’est pas son truc, on voudrait et du soleil et du confort et aucun de nous à s’en sentir passif ne ne fournir que moindre effort, mais qu’est-ce que vous pensez de mise en situation ou d’en créer une? C’est pourquoi il lui faudra un fauteuil adapté, et qu’il se serve de ses bras pour randonner, c’est pourquoi il nous faut un 2ème fauteuil identique, pour les 3 “valides” en tout genre qui s’y relaieront; comme à en baver à sa façon ou inversement, puis être cap’ de porter le matos et pousser les autres le cul sur des chaises, aux moment de leur difficulté, être à la même place que “l’invalide “ et faire comprendre par l’expérience, le regard posé terre à terre comme sur des roulettes, et la volonté de tous de se sentir comme debout parce que la tête dans les nuages, et juste les magnifiques paysages qu’on traverserait.
 
On veut camper et, sur nos positions, commencer par s’appuyer sur vous. persuadés d’une belle idée et de faire face à ses conditions simplement humainement.
 
puis ce qu’il s’en suivra, ou qui pousserait à vivre, par un postulat, nous là c’est “pose-toi là”, d’une idée à réaliser. Sponsoring, financement, mise en avant pour nous y conduire, et d’en passer, tout sera bienvenu pour nous faire avancer, et surtout que c’est une aventure humaine ça vous tente? "
 

Et encore plus de précisions  et de questionnements toujours par Fred ...

Un projet en train de se construire ...

 

est-ce ça peut intéresser les gens une histoire qui part d'une idée simple pour arriver à, autour de cette aventure humaine, s'y retrouver sans crainte qu'on échoue, avec leur question sur le fond et la forme de ce qui pourrait ressembler à un mois de vacances bien qu'étant pour tous ses participants un moment de se trouver face à chacun et ne pas se tromper de chemin?...etc, etc...

Fred chez Sebaroulettes

(Vous pouvez écouter le texte  avec la voix de Paul en le lisant en même temps...)

  "Alias Poupa Fred quelques précisions à vous apporter, ce projet est, au stade où vous l'avez sous les yeux, une ébauche, et qu'une trame s'y dessine avec l'enchevêtrement d'idées nouvelles des difficultés ou des facilités qui se présentent..outre Seba Roulettes, d'autres personnes en fauteuil voudraient nous accompagner? est-ce qu'on pourrait pas emmener des ces "jeunes en difficulté" ou "défavoriséEs" avec quelqu'un de leur encadrement ? un autre "public" comme des malvoyants et remplir leurs autres sens et profiter du voyage comme du paysage et ceux qui le comble de leur présence? est-ce ça peut intéresser les gens une histoire qui part d'une idée simple pour arriver à, autour de cette aventure humaine, s'y retrouver sans crainte qu'on échoue, avec leur question sur le fond et la forme de ce qui pourrait ressembler à un mois de vacances bien qu'étant pour tous ses participants un moment de se trouver face à chacun et ne pas se tromper de chemin?...etc, etc...


plusieurs fois depuis la naissance de cette idée, et ce n'est pas d'abord le nombre qui compte, c'est l'unité, les gens qui l'ont comprise la pense réaliste, réalisable avec évidemment des contraintes à relever, des contraintes qui ne tiennent pas qu'à affronter ce qui se voit ou ce qui nous détourne de possibilités qu'on n'auraient pas, on envoie bien des souris dans l'espace, alors pourquoi le moindre des quidam ne pourrait choisir son aventure?


bref, ce n'est qu'avec vos questions, vos partages du mieux que vous pouvez, votre implication à nous encourager, nous émuler, nous faire croire que vos idées, au lieu de nous empêcher nous permettraient, etc, etc...
en fait, c'est vous qui nous aiderez à partir, et nous qui aurions bien fait de vous raconter une idée qui vous donne envie d'être possible, réalisable, réaliste, puis vécue, et en revenir pour qu'il n'y ai pas de doutes que des choses pour une fois au moins, puissent se dérouler (avec humour et amour), merci à tous" 

Et me voilà en quelque sorte revenu 10 ans en arrière ...

Article mis en ligne le Lundi 05/02/18

Mis à jour le Mardi 06/02/18

 

Les Articles du Réveil vous sont proposés sous licence Créative Commons 4.0 International.

Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions
Voir le Résumé Explicatif | Voir le Code Juridique

 PUB  N'hésitez pas à vous abonner au blog pour être informé(e)s au fur et à mesure des nouvelles parutions...

Pourquoi  de la Publicité    sur Le Réveil ?

 

Aujourd'hui  Mardi 06/02/18 ... le Réveil est  13° dans le Top des Blogs  d'Overblog...

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article