Moteur PE...

MoteurPE, moteur de recherche pour professeurs des écoles

Publié par Classe au village

Voici un poème ou plutôt un conte que la grand-mère de Claudine a appris à l'école avant 1900...
Malgré nos recherches , nous n'en avons pas trouvé trace sur le Web ... heureusement Claudine connaissait quelqu'un ... qui connaissait quelqu'un ...qui connaissait ...


           LA CONSCIENCE

Minuit sonnait au clocher du village.
La lune, rayonnant dans un ciel sans nuages,
se mirait dans l'étang. D'un souffle langoureux,
La brise,par instants, caressait le feuillage
des bois silencieux.
Tout dormait sauf un homme, amateur de mystère,
Qui s'en allait dans le champ du voisin,
dérober des pommes de terre.
Il poussait sa brouette en montrant le chemin.
La roue à chaque tour, criait en son langage:
" nous serons pris, nous serons pris",
"non, non murmurait l'homme et les chauves-souris
disaient: "si,si!" sur son passage,
et tournoyaient avec de petits cris.
Il arriva pourtant et remplit sa brouette.
Du haut d'un gros noyer, voilà qu'une chouette
lui crie: "hu, hu, je t'ai vu, je t'ai vu"
Notre coquin eut peur et prit la fuite.
Et la roue, en tournant plus vite,
lui chantait: "Tu seras pendu ! "

Il rentra fort ému, mais sans autre aventure.
Tandis qu'il cachait sa capture,
Il entendit un chat qui criait : "Miaou !
Oh le filou ! Oh le filou ! "
Il dormit mal et rêva des gendarmes.
Il s'éveillait honteux de ses alarmes.
Quand tout à coup le coq chanta : "Kirikiki,
Bien mal acquis, bien mal acquis ."
Il sort furieux : "Et bien oui sale bête,
J'ai volé , mais j'aurai ta langue avec ta tête ."
Un voisin l'entendit, vite en secret conta
la chose à la voisine : elle le rapporta
A deux commères fort discrètes:
Bref, un ami courut avertir les sergents.
Qui menèrent mon homme où sont les braves gens
Qui sans payer font leurs emplettes.

Voilà mon conte et je crois mes amis,
Qu'il justifie assez le titre que j'ai mis .

                                                        STOP
                                             ( Bêtes et gens Plon éditeur)

Si vous connaissez l'auteur de ce conte , merci de nous le faire connaître ...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

moulins madeleine 08/05/2013 20:39


L'auteur du poème " La conscience" est Pierre Gabriel Morel Retz


(trouvé sur http://rienque des chats.canalblog.com/archives/2012/10/05/25256111.html)

motus 09/06/2016 09:32

VICTOR HUGO !!

alain l. 16/05/2012 10:53


Merci Jean-Louis ... grace à vous nous connaissons maintenant le nom de l'auteur de ce conte ...

jean-louis 11/04/2012 19:20


bonjour


ma mère nous récitait ce conte quand j'étais jeune . l'auteur est :Louis Pierre Gabriel MOREL-RETZ, dit STOP (1825-1899)


bien à vous

DUMAS Roger 28/03/2010 12:03


Un ami nous contait ce poème autrefois mais il a perdu la mémoire.
Alors, ma femme a cherché sur le web et l'a trouvé chez vous et aussi, en tapant
un autre titre: "Hu! Hu! je t'ai vu" sur le site:
www.patrimoine-nendaz.ch/aspn/Je-t-ai-vu.html
Si vous ne le connaissiez pas, essayez le, c'est très bien fait comme chez vous.
Cordialement.


Mario 08/08/2009 14:51

Bonjour,je me souviens très bien de ce conte que j'avais appris à l'école à la fin des années 1970 en tant que poésie... Je la sais toujours par coeur et une fois je me suis amusé à taper une phrase de cette poésie et suis tombé dessus... Il faudrait rechercher dans les livres de lecture de l'école obligatoire suisse su canton de Berne... Bonne recherche ! Meilleurs messages

Brabant 21/06/2009 19:42

Mon père m' avait appris ce poème quand j' étais encore en primaire. Il m' avait dit que l' auteur s' appelait Stop comme moi je m' appelle Brabant.D' ailleurs c' est bien ce qu' il y a d' écrit à la fin.