Moteur PE...

MoteurPE, moteur de recherche pour professeurs des écoles

Publié par julien et alain

Aujourd'hui Julien et Alain ont chosi:
Justice
Une erreur catastrophique
La justice vient de reconnaître l’innocence de plusieurs personnes accusées de crimes très graves et emprisonnées durant plusieurs années.
En juillet 2004, le ministre de la justice Dominique Perben
avait exprimé ses regrets pour 6 des accusés
reconnus innocents (photo Reuters)
En 2001, dans le nord de la France, les policiers arrêtent un couple soupçonné d’avoir imposé des relations sexuelles à ses enfants. Les accusés reconnaissent ces crimes. Mais ils accusent une quinzaine de personnes qui sont, à leur tour arrêtées. Le juge et les policiers chargés de l’enquête sont convaincus d’avoir mis à jour un réseau de prostitution avec des parents payés pour que leurs enfants aient des relations sexuelles avec d’autres adultes.
En réalité, les enquêteurs ont été trompés : le couple arrêté et ses enfants ont menti. Un couple de voisins est bien coupable mais les 13 autres accusés sont innocents. Mais pourquoi ces mensonges ? Parce que les enquêteurs voulaient des coupables, prétend le couple criminel. Et les enfants ? Pour attirer l’attention des policiers, estiment des médecins spécialistes de l’enfance.
Ces mensonges ont eu des conséquences très graves : les accusés ont été emprisonnés pendant près de 3 ans. De plus, leur réputation a été salie par ces terribles accusations. L’an dernier, la justice avait déjà reconnu l’innocence de 7 accusés. Hier, 6 autres ont été à leur tour innocentés. Mais la justice a commis des erreurs catastrophiques qui seront difficiles à réparer, voire impossible. Désespéré, l’un des accusés s’est suicidé en prison.

Frédéric Fontain

Commenter cet article