Moteur PE...

MoteurPE, moteur de recherche pour professeurs des écoles

Publié par U.E.P.S. de l'I.M.E l'Eveil

philippe2.jpg


(L'électrochoc)

 

Après la léthargie et le coma intellectuel, le désespoir et la dépression, la révolte et les questions, il va se produire quelque chose d'imprévu et surtout d'inédit pour moi, qui à y bien réfléchir, tient à cette force insoupçonnée au plus profond de nous, sûrement proche de la survie animale...

Un jour, Jacky me rend visite. Alors qu'une fois de plus, je lui répète que je suis foutu, que la mort est la seule solution, que je n'ai de place nulle part et encore moins face à moi-même, il me dit ceci:

" - Tu vois Philippe, moi j'ai perdu mon père très jeune, je sais ce que c'est de ne pas avoir eu de papa. Pense à Jérémy et au futur bébé: plus tard ils auront besoin de toi, ils auront besoin d'un père."

C'est tout.Le genre de phrases banales que l'on tente pour sortir quelqu'un de son marasme. On y croit, on n'y croit pas: on essaie...

Essai réussi ! But ! Touché ! Bien que virtuel, ce second électrochoc se révèle aussi fort que le premier. Il me fera renaître, il marquera le début de ma reconstruction !

Cette phrase anodine réveille avec une force insensée mon envie de vivre pour voir grandir mes enfants. Je veux être le papa qui les guidera sur le chemin de la vie, je veux rester le plus longtemps possible auprès de ceux que j'aime.

Extrait du livre de Philippe Croizon:  "J'ai décidé de vivre"
Jean Claude Gawsewitch Editeur
Publié avec l'autorisation de l'auteur

 

Commenter cet article