Sites PE

MoteurPE, moteur de recherche pour professeurs des écoles

Publié par Unité d'enseignement de l'I.M.E l'Eveil

 

Résumé du chapitre 15: La falaise.

Sur l'île tout le monde veut repartir au pays des Parfumeurs , mais il faudra attendre deux mois d'avoir réparé les bateaux ... Pendant ce temps Tomek part avec l'équipage de Vaillante pour aller vendre les parfums. Le voyage se passe bien et à l'arrivée Tomek et les Parfumeurs se séparent ... et se donnent rendez-vous dans un mois pour le retour. Tomek marche pendant quatre jours, il découvre des arbres et des animaux étranges et finalement la rivière Qjar ...


Franck, Lucine, Stéfanny

 

[...] Tomek crut d'abord qu'il s'agissait d'un écureuil bien ordinaire mais , en l'observant mieux, il se rendit comte de l'incroyable vérité: l'écureuil ne faisait qu'un avec la branche, il en était le prolongement, il avait poussé dessus comme un fruit vivant, comme un animal-fruit... Des dizaines d'écureuils semblables occupaient d'ailleurs cet arbre. Ils dormaient en boule et c'est pourquoi Tomek les avait d'abord pris pour des fruits inconnus, mais à présent ils étaient réveillés et se balançaient au bout de leurs branches en un gracieux ballet aérien. Comment peuvent-ils bien se nourrir? se demanda Tomek, mais il n'eut pas le temps d'y réfléchir plus longtemps: une rumeur lointaine, à peine perceptible, attira son attention. C'était pareil à de l'eau qui coule. Il accéléra sa marche, le coeur battant. Etait-il enfin arrivé? Après tant et tant de peine, après tant et tant d'espoirs? La forêt s'éclaircit, il courut à travers les quelques arbres qui restaient, grimpa sur une dernière hauteur et s'y immobilisa, stupéfait.

Une rivière coulait, paisible, sous ses yeux. Au loin, sur la droite, on apercevait l'océan d'où elle venait, et sur la gauche, à l'horizon, les premières collines vers lesquelles elle se dirigeait en silence.

- La rivière Qjar... murmura Tomek, bouleversé. La rivière Qjar... Je l'ai trouvée [...]

  extrait publié avec l'autorisation de jean claude mourlevat
http://www.jcmourlevat.com/

Commenter cet article