Moteur PE...

 

Publié par alain l.

Voilà... grâce au "chant des villes" nous avons passé une belle semaine ...  occupée presque exclusivement par  la recherche, la lecture, le choix, le contact avec les poètes,  l'enregistrement  et la mise en page des poèmes que vous avez pu lire chaque jour sur ces pages ... Vous avez été nombreuses et nombreux à les consulter... Merci !
Merci également pour vos commentaires que les jeunes ont ressentis du fond du coeur ...

A mon tour de vous proposer, en guise de conclusion, un poème de Pierre Perrin :

LUMIERE d'HIVER    

 

Il neige ; la saison accède à son sommet.

La terre engrange la douceur et des naissances

S’arc-boutent pour surgir quand reviendra le Temps,

Balancier sidéral où chaque homme est poussière.

 

Je ne voyais, paupières basses que serrait

L’angoisse de la mort, je ne voyais que moi,

Momifié de terreur, descendre dans la tombe.

D’un bond je me portais à l’autre bout du monde

 

Sans remarquer que tout m’entourait, me doublait,

Croisait ma route, entrait en moi, en ressortait.

Je n’étais pas Dieu ni Rien, j’étais la Vie.

 

L’amour enfin ouvrit une fenêtre ; un rai

Me fut révélation : tout était existence.

Chaque homme est une étoile et brille à l’intérieur.


        Pierre Perrin de Chassagne
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Célia Galice 29/03/2006 08:28

Bonjour, Veuillez nous excuser pour cette réponse un peu tardive, nous étions pris par le Printemps des Poètes. Nous sommes allés visiter votre site et vous félicitons une fois de plus de votre travail avec les élèves, tans sur l'écriture que sur la diction. Il est toujours essentiel de mêler le travail d'écriture des élèves à celui de lecture des auteurs... Bonne continuation et encore bravo. Bien à vous.
Célia GaliceResponsable du milieu scolaire et universitaireLe Printemps des Poètes6 rue du Tage75013 ParisTel : 01 53 80 42 50 / Fax : 01 53 80 08 86c.galice@printempsdespoetes.comwww.printempsdespoetes.com

Véronique 13/03/2006 12:02

Superbe ! Une lumière magnifique jaillit de ce poème !
Amitiés

marco ou grand siais 12/03/2006 18:42

 
la beauté de ce texte ne peut laisser indifferent merci à tous de nous le faire connaitre
perrin de chassagne c'est pas un bourguignon?en tous cas c'est un grand cru.
 
Marco