Moteur PE...

MoteurPE, moteur de recherche pour professeurs des écoles

Publié par alain l.

Un jour de mars 1994 dans une chambre de l'hôpital Trousseau à Tours, un homme a soif. Il essaie de se lever pour aller boire. En vain. Il a beau remuer comme un asticot, rien n'y fait. Son état semi-comateux l'empêche de comprendre l'essentiel : il n'a plus de bras gauche, ni d'avant-bras droit. Sa jambe droite a été coupée de moitié. D'ici quelques jours, on lui amputera le quatrième membre, juste au-dessous du genou. Un dilemme traverse le cerveau de l'invalide : que faire ? Sombrer dans la folie ou accepter l'indicible évidence ? La réponse est le titre du livre que Philippe Croizon s'apprête à sortir à compte d'auteur : J'ai décidé de vivre. Rédigé à l'aide d'un logiciel de reconnaissance vocale, l'ouvrage raconte les douze années passées depuis ce jour de mars 1994. L'homme qui avait soif, c'est lui. C'est l'histoire tragique et déroutante d'un homme sans mains ni pieds que la fatalité n'a pas réussi à abattre. Tout au contraire...

Pour lire la suite de l'article:
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3230,36-762098,0.html
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article