Moteur PE...

MoteurPE, moteur de recherche pour professeurs des écoles

Publié par Unité d'Enseignement de l'I.M.E l'Eveil

S'il te plaît Papy, raconte moi des histoires de ton école !
  ( Chapitre 11 : Le cancre )

  [...] A chaque expédition à l'extérieur, François s'éloignait du groupe d'élèves et lorsque l'heure du retour approchait, des appels s'élevaient dans la campagne :
François ! T'es où ?
François ! Réponds-nous !
François !
Parfois, il parvenait dans la cour de récréation avant nous et Madame Quillot se fâchait. Elle le menaçait mais elle ne pouvait pas lui retirer des images car il n'en possédait pas. Cette année-là, avec l'école, je suis allé pour la première fois au cinéma à Besançon. Nous étions tous admiratifs devant les images du film " Le Livre de la jungle" . Cet après-midi là, François est resté sage. Ce ne fut pas le cas pendant le voyage de fin d'année. Nous avons campé dans un pré : les garçons d'un côté et les filles de l'autre. La nuit venue, François nous a réveillés, Luc et moi. Nous sommes allés sous la tente des filles qui ont hurlé. Madame Quillot est intervenue et nous a punis.
Malgré un soleil éclatant, mon dernier jour à l'école primaire fut triste. Les CM2 de Champard se retrouveraient à la rentrée prochaine au collège de Lichaux tandis que moi, je devenais pensionnaire à Levier. La tête basse et les pas hésitants, j'ai quitté la cour de récréation et suis parti en direction de Tigney. Sur la route départementale, Luc et Nathalie m'ont rejoint et m'ont réconforté :
Ne t'inquiète pas ! On se reverra.
Je penserai à toi tous les jours ...  

[...] 

pour écouter le texte grâce à Balabolka  et à la voix de synthèse Virginie   de chez Nuance cliquez sur le lecteur ci-dessous

Extrait publié avec l'autorisation de l'auteur,  Dominique Mausservey.
© Les Editions du Sékoya - 2008
 
Voilà, nous en avons terminé avec la lecture du livre de Dominique Mausservey et nous allons maintenant commencer la lecture de "Oh boy" de Marie -Aude Murail ...
Encore merci à Dominique et aux éditions du Sékoya pour leur autorisation de publication sur le Réveil  ...

Commenter cet article